Revoir la vidéo
Harpe Mésopotamienne

evolution

- 27 - Mais, qu’est donc exactement le « karma » ?

Le 16/10/2010

        Ce qu’est le Karma, Gontran, est bien connu, non seulement dans l'inconscient et l'intuition de chacun, depuis toujours :

Vous pourrez relire « La Conscience » de Victor HUGO.

Au surplus, ceci figure aussi, dans des écritures, depuis des millénaires :

Dans l’hindouisme, dans le Veda (sa conclusion : les Upanishad), c’est expliqué précisément.

Je vais vous répondre essentiellement au sujet du Karma individuel :

C’est le cycle des causes et des conséquences liées à l'existence d’un être : entité-responsable.

- 19 - Qu'est la méditation ?

Le 18/09/2010

Olivier !

        En occident, lorsqu’on emploie le mot « méditation » (dans diverses langues), on parle ou l’on écrit au sujet d’une réflexion profonde sur un sujet précis (exemple : « Je n’ai pas dormi, j’ai profondément médité toute la nuit au sujet des importantes questions que vous m’avez exposées, hier. »).

Ceci signifie que l’on a, avec force, articulé intellectuellement, beaucoup de pensées.

Il s’agit de concentration.

(= implosion)

En Orient, lorsqu’on emploie ce mot « méditation » (dans diverses langues), on parle ou l’on écrit au sujet du contraire : Dans l'Hindouisme, d'un doux exercice (une sorte de « yoga mental ») dans divers objectifs que je vais vous exposer.

- 5 - Y-a-t-il des extra-terrestres ?

Le 20/08/2010

        Déjà, Isabelle, il y a chez les humains matérialistes, le pire des défauts, - l'ego-centrisme-et-l'anthropo-centrisme : la considération a priori, - que, dans la création ils ont une place spécifique et - que tout doit être examiné par rapport à eux-mêmes.

        De plus, ce pire des défauts s'applique, dans un deuxième temps, depuis les communautés auxquelles ils appartiennent, à l'égard des autres communautés : dans toutes les « civilisations » de l’Amérique du Sud au pôle Nord et presque partout ailleurs sur la planète terre, les « humains » se sont toujours pensés « au centre de la terre » et se sont toujours dénommés, dans leurs langues variées : « Les humains » (par rapport à d’autres hommes de la même planète qui, eux, n’importe où ailleurs, n’en auraient pas été).

          Ils ont même généralement considéré que leurs rois (ceux de leurs propres communautés respectives) étaient ceux oints par « Dieu » lui-même (et il arrive même que, lorsqu’ils se font la guerre, leurs évêques respectifs d’une même église, les bénissent de part et d’autre).

Ils se considèrent pathologiquement comme l’essentiel, si ce n’est ce qui compte exclusivement dans tous les univers.