Revoir la vidéo
Harpe Mésopotamienne

bien

- 52 - Que sont le bien et le mal ?

Cette Question, Gaël, est au cœur de l’Essentiel ! 

        Pour y répondre, je vais seulement me contenter de vous reporter exactement et sans commentaire, ce que m’en a dit Guenièvre par l’intermédiaire de « Cinq-Pétales » et qui est reporté dans le corps du premier Volume de la collection des Gwendoline et Gottfried, intitulé : « Pour une corde de Harpe ! »

      Je ne saurai jamais trop vous encourager à vous procurer au plus tôt, ce premier Volume car je ne vais pouvoir vous reporter ci-après qu’une partie de ses propos, à ce sujet :

« Elle te dit aussi que tout est important et qu'il faut avoir de la patience, persévérer, continuer :

C'est par lui-même que chaque être trouve les limites de son propre entendement et pas seulement les limites de celui des autres.

Pour qu'elle te dise demain ce que tu attends, il faut que tu le mérites.

Il faut mériter.

Si elle t'a donné certains messages, cela a été parce que tu le méritais et parce que la Dame le méritait.

Avant de s'adresser à ceux qui sont sur terre, il faut savoir s'ils en sont dignes.

Tout se mérite : le Bien comme le mal.

Lire la suite

- 51 - Gottfried ! Pouvez-vous nous re-préciser ce qu’est l’auto-référence ?

        Vous auriez déjà dû, Fabrice, bien prendre conscience de ce qu’est l’auto-référence en lisant toutes mes Réponses précédentes car elles sont toutes celles d’un auto-référent !

Mais si vous souhaitez que je revienne sur cette façon d’Être (non pas devenue - sociale et dénaturée, mais restée - individuelle et Naturelle) pour la re-préciser, je vais le faire :

- Beaucoup d’anciens humains, par manque de confiance en eux, ont le désir de ne faire référence qu’à la normalité et de se fondre dans cette normalité.

Ils n’existent plus en tant que personnes ; ils n’ont plus de personnalité.

Ils n’existent plus en tant qu’individus ; ils n’ont plus d’existence propre.

Ils n’ont pas conservé leurs libertés personnelles et leurs libertés d’esprit et ne s’appartiennent plus à eux-mêmes.

Ils appartiennent à un inconscient collectif comme, contre Nature, ils appartiendraient à une Âme collective et n’ont donc plus d’existence du tout.

       Ils sont, comme je l’ai déjà écrit ci-dessus, dans l’idée régressive selon laquelle, psychologiquement, chacun ne serait pas lui-même mais seulement l’image d’un référant généralement connu, voire illustre, qu’il prendrait comme modèle et auquel il s’identifierait.

Lire la suite

- 27 - Mais, qu’est donc exactement le « karma » ?

        Ce qu’est le Karma, Gontran, est bien connu, non seulement dans l'inconscient et l'intuition de chacun, depuis toujours :

Vous pourrez relire « La Conscience » de Victor HUGO.

Au surplus, ceci figure aussi, dans des écritures, depuis des millénaires :

Dans l’hindouisme, dans le Veda (sa conclusion : les Upanishad), c’est expliqué précisément.

Je vais vous répondre essentiellement au sujet du Karma individuel :

C’est le cycle des causes et des conséquences liées à l'existence d’un être : entité-responsable.

Lire la suite


Powered by X-Recherche

© Gottfried - 2010 : 2013
Mon panier
PageRank service www.visual-pagerank.net/

Plan du Site

Annuaire
Liens

Nuage de tags



Loading