Revoir la vidéo
Harpe Mésopotamienne

connaissances acquises

- 55 - Comment définiriez-vous donc un « intellectuel » ?

Un véritable intellectuel, Stéphanie, n’est pas celui qu’on a aujourd’hui défini comme tel, en Occident du Nord !

Un intellectuel n’est pas plus fonctionnel et intéressant que quiconque pour la société des humains et pour toute la Nature, puisque :

- la fonctionnalité globale de la société et de toute la Nature n’est que la résultante : l’addition, la multiplication et l’exponentielle de la fonctionnalité de chaque individu pour lui-même.

- l’intérêt collectif de la société et de toute la Nature n’est que la résultante : l’addition, la multiplication et l’exponentielle des vrais intérêts individuels.

        Un intellectuel n’est pas un compilateur, « conlesnormes » (= avec les normes), conforme . . . ne faisant que répéter et transmettre à son tour, sans hauteur, réflexion et analyse personnelle, les « connaissances » accumulées dont il a été gavé, conformément aux schémas normalisés et standardisés habituels à l’époque et au lieu.

Il n’en prend pas non plus systématiquement le contre-pied.

Il est libre et n’omet jamais de faire la différence entre :

- d'une part, les Con-naissances innées ou résultant de l'élévation de sa Con-Science

(qui sont nécessaires et suffisantes pour l’espèce et pour lui-même)

           et - d'autre part, les « connaissances » acquises et résultant de conditionnements et d'exercices intellectuels

(qui peuvent être tout autant erreur et régression que conformité avec les Lois de la Nature et évolution).

Lire la suite


Powered by X-Recherche

© Gottfried - 2010 : 2013
Mon panier
PageRank service www.visual-pagerank.net/

Plan du Site

Annuaire
Liens

Nuage de tags



Loading