Revoir la vidéo
Harpe Mésopotamienne

psy

- 48 - Pourquoi nombre de personnes qui expriment des souvenirs de leurs vies passées prétendent-elles souvent avoir été des personnages importants ?

        Les « psy », Muguette, lorsqu’ils reçoivent des personnes qui n’ont pas été contraintes d’aller les rencontrer, ne voient que d’anciens individus dépersonnalisés qui sont à leur dépendance comme par rapport à quelques dealers d’alcool, de drogue ou de n’importe quoi d’autre qui puisse les éloigner de la réalité pour les faire plonger dans le délire.

Et ils ne posent quasiment que des questions absurdes, comme, par exemple, systématiquement : « À qui vous identifiez-vous ? »

       Ils sont parvenus à faire naître cette idée régressive selon laquelle chacun ne serait pas lui-même mais seulement l’image d’un référant généralement connu, voire illustre, qu’il prendrait comme modèle et auquel il s’identifierait.

J’ai fait pousser des hurlements à tous les « psy » que j’ai dû rencontrer, simplement en employant l’expression « auto-référent ».

       Et cette nouvelle maladie psychologique qu’ils ont instillée dans la population pour dépersonnaliser les gens (et en faire de nouveaux clients) fait que, même lorsque ces gens ne prennent pas les bons moyens naturels pour se remémorer aisément leurs vies antérieures, ils se laissent porter par leurs délires et procèdent par identifications à des personnages illustres du passé.

Lire la suite

- 41 - D’où viennent les sentiments ?

Merci, Henry !

Tout (ce qui est) n’est que la manifestation et les expressions de l’Amour.

Et tout sentiment n’est donc qu’une déclinaison de l’Amour (ou, dans le monde forcément relatif, de son contraire).

       Toute personne qui se sent inférieure ne trouve souvent pas d’autre moyen de s’en consoler qu’en voulant prétendre que les autres ne sont « pas mieux qu’elle » et donc, toutes celles qui se sentent folles voudraient automatiquement prétendre que toutes les autres le soient également :

Lire la suite

- 38 - Que signifie la « noirceur de l’âme » ?

        La noirceur de l’Âme, Frédéric, est tout ce qui n’y est pas lumineux, tout ce qu’elle contient de « mal », c’est-à-dire de négatif, c’est-à-dire en opposition avec l’Univers, avec la Nature, dans son ensemble.

En effet, il est évident qu’aucune partie individualisée et avec donc un minimum d’autonomie, ne pourrait exister si elle était en parfait accord avec la Nature car elle serait alors La Nature.

       M.M.Y. rappelait souvent, qu’évidemment, même chez un sage le plus évolué, il demeurait toujours une part d’ignorance, car, sans ignorance, il n’y aurait plus de jeu, donc plus d’existence individualisée.

Lire la suite


Powered by X-Recherche

© Gottfried - 2010 : 2013
Mon panier
PageRank service www.visual-pagerank.net/

Plan du Site

Annuaire
Liens

Nuage de tags



Loading